A quelle adresse dois-je vous envoyer mes meilleurs conseils pour réduire vos factures d'énergie?

Bilan 2012 sur la production d'électricité dans une maison à énergie positive

Graphique global de l'électricité rejetée sur le réseau 2009 à 2012

Avant-propos

La maison à énergie positive aurait pu s'appeler la maison du soleil parce que son fonctionnement ne dépend que de cet apport énergétique. Le soleil et donc l'apport de lumière influence la production, mais elle est aussi fortement dépendante des conditions climatiques qui sont très variables selon les mois. Nous l'avons démontré depuis déjà trois ans.

Historique - rapports finaux: » Surproduction de notre maison positive en 2011
» Surproduction de notre maison positive en 2010
» Surproduction en 2009

Janvier 2013: Une surproduction en baisse, oui, mais il y a une explication.

Nous sommes revenus en dessous des courbes des années précédentes, Le niveau actuel est de 694 kWh. En comparaison avec nos surproductions antérieures en janvier 2009 était de 810 kWh, 775 kWh en 2010.

Il ne faut pas chercher longtemps pour trouver la raison de cette baisse de 80 kWh, le froid plus intense mais surtout une baisse de production énorme, car il a fait gris, gris et encore gris.

Décembre 2012: Incroyable mais vrai, nous sommes revenus sur la courbe des années précédentes

Actuellement, nous nous situons entre décembre 2009 et 2010, ces deux mois étaient particulièrement froids. Par contre l'automne a été doux avec de rare gelée, ce qui explique la remontée de la courbe.

Ceci prouve que le climat et surtout l'orientation d'une habitation ont une influence considérable sur la consommation. Ne pensez pas en premier isolation mais plutôt orientation!

Comme les relevés officiels se font au mois de janvier, en un an entre janvier 2012 et 2013 nous confirmons que nous avons un excédant de 550 kWh. Il ne serait pas étonnant qu'au mois d'avril 2013 nous soyons dans les mêmes proportions.

Novembre 2012: La maison à énergie positive est magique?

Eh oui, vous ne rêvez pas, la courbe 2012 revient à vitesse grand « V » sur les courbes des années précédentes, mais pourquoi ?

Comment avons-nous en un seul mois réduit l’écart de moitié passant de 288 kWh à 145 kWh ? La raison n’est pas à chercher du côté de l’ensoleillement (production photovoltaïque) mais bien un autre aspect météorologique. C’est la température extérieure qui a eu de forte répercussion sur notre consommation de chauffage qui est électrique (pompe à chaleur).

Zoom sur la passé : La température moyenne du mois de novembre 2010 était de 4,4°C, tandis que cette année, la moyenne était de 5,4°C. Cette différence a un impact immédiat sur notre chauffage, passant de 6h16/jour en 2010 à 5h16/jour en 2012. La pompe à chaleur a donc fonctionné une heure de moins par jour, voilà ce qui explique cette baisse de 140 kWh sur le mois.

Octobre 2012

Situation peu changée, juste une légère amélioration en ayant un déficit d’environ 288 kWh par rapport à la courbe la plus défavorable. On peut noter que l’angle formé par la ligne entre octobre et novembre 2012 est identique à l’année 2010. Nous entamons à présent la courbe descendante qui nous confirmera la continuité dans notre maison à énergie positive.

Septembre 2012

Nous avons réduit légèrement l’écart, mais nous sommes bien en dessous des courbes des années précédentes, -300 kWh par rapport à la courbe la plus basse. La production a été bonne, mais c’est plutôt la météo qui a joué les troubles fêtes en nous obligeant à allumer notre chauffage (pompe à chaleur) plus tôt que d’habitude.

Août 2012

Renversement de situation, si le mois passé notre retard était de 500 kWh par rapport à la courbe la plus faible, elle est désormais réduite de 40%. La raison? Elle est assez simple, la production du mois d'août a été exceptionnelle, comme il faut bon, nous sommes plus souvent à l'extérieur et donc on consomme moins.

Juillet 2012

Aucune évolution de notre surproduction pour le mois de juillet, production et consommation identique et nous n'avons pas rattrapé notre retard.

Juin 2012

Notre surproduction s'est fortement dégradée due au mauvais temps tant du côté de la luminosité (production faible) et le froid qui sévit toujours. La courbe indique que nous sommes 500 kWh en dessous du point le plus bas des courbes précédentes, serons-nous encore maison à énergie positive? L'avenir nous le dira.

Cependant, outre notre situation qui atteint la limite 0, notre inquiétude va aux autres qui ont été obligé de se chauffer d'avantage dans une situation économique médiocre.

Mai 2012

Durant ce mois, notre production d'électricité a été très favorable et la température a été clémente, c'est deux facteurs ont donc "boostés" notre surproduction et nous rattrapons le mois de mai 2009 avec un léger écart de 68 kWh à rattraper.

Doit-on rattraper notre retard à tout prix? Je ne le pense pas, mais nous devons être prudents sur notre consommation. Ce n'est pas les mois qui suivent qui seront les plus déterminants, mais ca sera la période automnale et hivernale qui auront le dernier mot.

Avril 2012

Nous entamons cette 4e année de maison à énergie positive de manière défavorable, essentiellement pour deux raisons. Ce mois d'avril a été largement inférieur en ensoleillement, ce qui a réduit notre production de 200 kWh.

Le second facteur est plutôt météorologique: le froid! En effet, les températures n'ont pas été clémentes et nous avons du chauffer plus. Moyenne de 8°C pour 2012 lorsque sur les autres années les températures dépassaient la moyenne de 10°C.

La pompe à chaleur a donc fonctionné plus en dépassant les 4 heures de fonctionnement lorsque à la même période sur les autres années, nous ne dépassions pas les 2 heures. En toute logique, cette consommation a une incidence sur le graphique.

Voir aussi » Production photovoltaïque en 2012
» consommation de notre pompe à chaleur
Dossier complet:
Maison à énergie positive
» Télécharger

Publicité

Vos réactions et vos commentaires (0)

Soyez le premier à réagir!