A quelle adresse dois-je vous envoyer mes meilleurs conseils pour réduire vos factures d'énergie?

La pile hydro-éolienne
produire de l'électricité avec un barage hydroélectrique et des éoliennes

Description du projet

Cette pile rechargeable est loin d'être miniature et ne s'intègrera pas dans votre future voiture ou téléphone portable. L'idée de cette pile nous vient d'un bureau d'ingénierie allemand qui étudie en ce moment la possibilité d'allier l'énergie du vent avec l'énergie hydraulique. But recherché, couvrir de manière continue les besoins en électricité verte de la population.

Le principe d'une pile se caractérise par sa charge et sa décharge. Par jour de vent, l'éolienne produit du courant pour alimenter des pompes, qui se chargeraient de remonter de l'eau dans un énorme bassin, créant de ce fait une réserve d'eau. Si les besoins en électricité venaient à manquer et qu'il n'y a pas assez de vent pour couvrir ce déficit électrique, c'est une turbine alimentée par la réserve d'eau qui produirait le manque, le réservoir se vide. Le cycle peut se répéter à l'infini, enfin presque.

Pour une centrale hydraulique, le fait de remonter de l'eau en altitude n'est pas neuf. L'exemple de la centrale de Vianden au Grand-duché du Luxembourg, applique déjà cette méthode. Lorsque le prix du courant est avantageux, il stocke de l'eau, et revend son électricité en la produisant lorsque le prix de l'électricité devient cher.

Le petit plus du bureau d'étude, c'est que l'électricité utilisée pour remonter l'eau est une électricité verte et renouvelable. Elle doit aussi s'adapter à la demande des citoyens et de manière continue, ce qui rend les calculs complexes.

La contre-expertise

L'idée au premier abord semble astucieuse, mais la réalisation s'avère plus délicate. Difficile d'installer cette infrastructure dans des régions plates comme les Pays-Bas. Que se passe-t-il en cas de pénurie d'eau? Ce qui est une conséquence du réchauffement de la terre. Quant au coup de la panne sèche, il sera certainement moins romantique.

Publicité

Vos réactions et vos commentaires (0)

Soyez le premier à réagir!