A quelle adresse dois-je vous envoyer mes meilleurs conseils pour réduire vos factures d'énergie?

Mieux gérer l'eau en utilisant
l'eau de pluie pour nos toilettes

Avant-propos

Les deux W.C. sont de types suspendus, pour une question de facilité d'entretien, il suffit de passer la raclette en dessous pour nettoyer le sol sans aucun obstacle. L'alimentation de ces deux toilettes sont desservies avec de l'eau de pluie.

Le plus grand risque dans une alimentation d'un W.C. par eau de pluie, c'est la panne du groupe hydrophore. Pour palier à ce problème, il vaut mieux prévoir une seconde alimentation en eau de ville sur les W.C. appelés aussi "double-alimentation", ce qui évite les risques bactériologiques. Sur le même WC, d'un coté la cuve à un équipement eau de pluie, et de l'autre l'eau de ville. En cas de panne, il suffit de tourner la manette de l'eau de ville, et le WC est alimenté normalement.

Astuce: Les W.C. de type suspendu avec chasse encastrée sont rarement munis de deux alimentations d'eau. Comme il est strictement interdit de mélanger de l'eau de pluie avec l'eau de ville sur le même circuit, il fallait trouver une solution. Il existe des WC suspendus avec chasse apparente. Il suffit de placer une double alimentation sur l'un des deux W.C.. Par conséquent le W.C. avec chasse apparente (moins esthétique) sera réservé à un usage familier et sera le secours, tandis que le W.C. avec chasse intégrée sera pour les invités.

» Poursuivre le sujet: Comparaison entre l'eau de ville et l'eau de pluie
calcul de l'impact sur le budget

La partie financière

Vous pouvez faire les calculs dans tous les sens, une installation qui recueille l'eau de pluie avec citerne et groupe hydrophore, est une installation qui est rentable à moyen terme voir long terme. Au final, votre eau de pluie ne serait jamais rentabilisée. Cela est vrai sur papier sans ce soucier de demain. Il est facile de constater que cet or bleu ne cesse d'augmenter et vu les contraintes exigées par l'Europe, il est utopique de croire qu'elle diminuera (lire le sujet en annexe). Moins l'utiliser, c'est abaisser son coût de revient, la surconsommer c'est risquer une envolée des prix.

L'aspect écologique

L'utilisation de l'eau de pluie pour les toilettes représente plus d'un tiers de notre consommation d'eau journalière. Il est vrai qu'il existe la toilette sèche, mais une maison ne possédant que ce type de toilette est considérée comme insalubre… A part ce détail administratif, cette toilette fait son retour en force.

Note d'observation: réduction de la consommation d'eau de 55%

Passer de notre ancienne maison qui n'utilisait que l'eau de ville, à une maison dont les toilettes ainsi que les lessives sont alimentées par l'eau de pluie a forcement une réduction de la consommation d'eau du robinet. D'après nos calculs, cette diminution est estimée à 55%.

La contre-expertise

Diminuer le volume de la chasse d'eau en plaçant par exemple une brique ou des bouteilles d'eau afin de moins consommer est peut être louable, mais il ne faut pas tomber dans l'excès sous peine de devoir tirer deux fois la chasse pour évacuer vos déjections, dans ce cas cela ne constitue pas une réelle économie.

Dossier complet:
Maison à énergie positive
» Télécharger

Publicité

Vos réactions et vos commentaires (0)

Soyez le premier à réagir!