A quelle adresse dois-je vous envoyer mes meilleurs conseils pour réduire vos factures d'énergie?

Maison à énergie positive
Bilan global 2009 comparaison entre la consommation et la production

» Analyses plus récentes:  Surproduction 2012 (en cours)
Surproduction 2011 (+1280 kWh)
Surproduction 2010 (+500 kWh)

Surproduction 2009 (+200 kWh)

Graphique global de l'électricité rejetée sur le réseau

Graphique de la surproduction d'électricité d'une maison à énergie positive, différence entre la production et la consommation d'électricité sur un an (avril 2009 - mars 2010), localisation: Belgique,Bastogne

Nous récupérons toutes les données relevés sur les compteurs d'électricité et nous pouvons déduire ce que nous consommons et produisons. La différence des deux correspond aux surplus d'électricité rejeté sur le réseau si la courbe monte, à l'inverse c'est que notre production ne couvre pas notre consommation:

Mars 2010: Par ce graphique, nous prouvons que nous avons produit plus par rapport à ce que nous avons consommé, nous correspondons donc à la définition de maison positive dans sa version la plus complète. Toute notre consommation que ce soit le chauffage, la production d'eau chaude ainsi que tous les appareils électroménagers sont couverts par notre production.

Pour donner une idée ce que représente cette surproduction de 194 kWh, c'est la consommation d'un an d'un surgélateur, l'équivalant de 4 machines à laver par semaine pendant un an. Nous aurions pu faire mieux, mais il ne sert à rien de surproduire en Belgique, ce qui n'est pas le cas des autres pays.

Remarquez que les commentaires que j'avais fait pour le mois d'hiver se sont révélés exacts. Le mois de mars est comme le mois de octobre un mois de transition. A la différence que le mois octobre est un mois moins gourmand en énergie. Parce que les mois précédents octobre étaient chauds, lorsque le mois de mars correspond plus au mois d'hiver. Notre pompe à chaleur dont le rendement dépend de la température du sol (captation horizontale) est plus mauvais en mars qu'en octobre. Notre chauffage fonctionne plus en mars qu'en octobre.

Bien que visuellement, la courbe a tendance à remonter, elle ne l'est pas en réalité, "elle stagne". Ceci sera expliqué en détail prochainement, dans le terrible et efficace calcul du MACD lorsque notre maison reprendra son statut de maison positive après cet hiver glacial.

Graphique de notre production et consommation  d'électricité séparée pendant le cycle d'un an

» Poursuivre le sujet: Notre production par rapport à notre consommation, Notre production photovoltaïque.

N.B: Ces pages sont mises à jour régulièrement

Historique des analyses des mois précédents

Hiver 2010: Les mois d'hiver ont été atrocement sombres et froids, ce qui explique une grosse envolée de la consommation. Si on regarde la courbe, elle se distingue par 6 mois de productions avril jusque septembre, un mois de transition (octobre), et une descente infernale pour les 4 mois d'hiver rude (novembre à février 2010). Nous entamons malgré tout le dernier mois avec 210 kWh de réserve, ce qui devrait être suffisant car le mois de mars sera une transition, ce qui est logique car c'est l' "équinoxe". La fin de la courbe à tendance à se relever.

Prévision de la tendance pour le mois de mars (hypothèse): La consommation de mars devrait être plus élevée que celle d'octobre. En effet en mars, la pompe à chaleur va puiser de la chaleur dans le sol qui est toujours froid, les restes de l'hiver. Tandis que le soleil est beaucoup plus généreux. Ce qui nous fait penser que au total, notre consommation nette (consommation-production) devrait tourner autour de 100 kWh. Ce qui sous-entend que notre maison sera positive de +100 kWh. Pari gagné?

Novembre: Une production presque inexistante due à une météo capricieuse (absence de soleil pendant tout un mois), mais des températures constantes et clémentes. La résultante ne peut être qu'une constante c'est à dire une belle ligne droite dont la pente dépend essentiellement de la consommation d'une maison basse énergie munie d'une pompe à chaleur comme chauffage (il est a considéré que la production a été nulle).

Observation : la pente est plus faible et équivalente au mois de mai. C'est deux mois sont symétriques par rapport aux équinoxes de mars ou de septembre. La surproduction du mois de mai correspond à la consommation du mois de novembre. L'un compense l'autre et le bilan ne peut être que neutre pour ces deux mois uniquement.

Octobre: Si les mois antérieurs correspondaient à une ligne droite, la représentation graphique du mois d'octobre correspond à une ligne qui descend légèrement vers le bas, voir même un léger tassement dans les 15 premiers jours.

A ne pas rater, l'analyse pour estimer quand notre maison positive passe dans la situation négative pendant les mois d'hiver. (voir l'analyse)

Comme indiqué précédemment, nous avons consommé que 102 kWh, une valeur ridicule par rapport au 3000 kwatt que nous avons produit en trop.

Avril à Septembre: Voici venu le temps de faire un récapitulatif du concept de maison en positive sur une période d'avril à septembre compris). La première chose qui saute aux yeux c'est que la ligne semble plutôt droite, ce qui sous-entend que nous avons surproduit de manière constante pendant les 6 mois.

Un second aspect, c'est que pour la futur période qui sera négative du essentiellement au besoin de chauffage, nous avons réussi à économiser plus de 3000 kWh, ce qui est une réserve très appréciable et nous espérons qu'elle sera suffisante pour que le concept de maison positive soit validé au bout d'un an.

Publicité

Vos réactions et vos commentaires (0)

Soyez le premier à réagir!